Portrait de Balthazar Castiglione, de Raphaël

Portrait de Balthazar Castiglione, de Raphaël

Le mécénat pontifical, qui a su attirer à Rome de longue date tout ce que l’Italie compte en maîtres fameux depuis Giotto, culmine avec l’élection au Saint-Siège de Jules II et de Léon X, qui retiennent auprès d’eux Bramante, Michel-Ange et Raphaël (1508-1520).

Vaillant soldat et fin lettré, Balthazar Castiglione est le parangon du gentilhomme de la Renaissance. Son « Traité du Courtisan », publié en 1528, reflète un idéal de perfection esthétique et spirituelle bien proche de celui que Raphaël atteint en peinture.

Le portrait de Balthazar Castiglione, qui allie la magnificence du costume et la profondeur psychologique, est le plus beau témoignage de l’amitié qui lie les deux hommes.

Balthazar Castiglione de Raphael

Portrait de Baldassare Castiglione
Portrait de Baldassare Castiglione

Raffaello Santi, dit Raphaël
1483-1520
Portrait de Balthazar Castiglione (1478-1529)
Toile
H 82 cm; L 67 cm
INV 611